On a beaucoup entendu le candidat Sarkozy parler de "moralisation nécessaire du monde politique".

Or, qui voit-on en numéro deux du gouvernement ? Un certain M. Alain Juppé. Rappelons que celui-ci a été condamné il y a un peu plus de 2 ans pour des emplois fictifs et que le tribunal lui a clairement reproché de ne pas avoir appliqué dans son propre parti politique les lois qu'il avait voté lui-même à l'Assemblée Nationnale. C'est ça la moralisation de la vie politique ???

Pour rappel, une citation de la Cour d'Appel de Versailles à l'époque :

Il est regrettable qu'au moment où le législateur prenait conscience de la nécessité de mettre fin à des pratiques délictueuses qui existaient à l'occasion du financement des partis politiques, M. Juppé n'ait pas appliqué à son propre parti les règles qu'il avait votées au parlement. Il est également regrettable que M. Juppé, dont les qualités intellectuelles sont unanimement reconnues, n'ait pas cru devoir assumer devant la justice l'ensemble de ses responsabilités pénales et ait maintenu la négation de faits avérés.

Vous en voulez encore ?

A la question "Quel va être le sort du député UMP Christian Vanneste, condamné pour des propos homophobes ?" posée le 31 janvier 2007 par la Pravda[1]... heu... pardon... par le Figaro (cf. cet article) à M. Nicolas Sarkozy, celui-ci répondait que :



Il ne sera pas réinvesti aux législatives. Je condamne fermement ce qu’il a dit. Je ne veux ni de près ni de loin être associé à des propos homophobes. Depuis des années, j’accomplis un travail en profondeur sur l’ordre, le travail, la responsabilité, le respect. J’ai trop souffert d’une droite qui ne défendait pas ses idées pour prendre le risque de saboter cet effort en acceptant des propos caricaturaux.

Et bien, M. Sarkozy avait menti : M. Vanneste est maintenant officiellement candidat pour l'UMP dans le Nord de la France !!!
(source : http://elections.lavoixdunord.fr/legislatives/les-candidats-dans-le-nord)

Encore un peu ?

Joëlle Ceccaldi-Raynaud, maire de Puteaux et députée sortante, dans la 6e circonscription des Hauts-de-Seine, celle de Nicolas Sarkozy est investie par l'UMP pour les élections de juin prochain. Celle-ci a pourtant été condamnée pour diffamation le 5 septembre 2006 par le tribunal correctionnel de Nanterre (jugement confirmé par la cour d’appel de Versailles le 26 avril 2007) pour avoir insinué qu’un militant socialiste homosexuel avait des « penchants pédophiles ».
(source : http://www.monneuilly.com/2007/05/lgislative_2007_2.html)

Et bien sûr, il y a aussi l'anecdote dont je parlais plus tôt ici.

Moralisation de la vie politique qu'il disait... :(

Notes

[1] Pravda : Journal officiel du Parti Communiste de l'ancienne URSS (voir sur Wikipedia). En 1988, Raymond Barre (pourtant pas un dangereux gauchiste), devant la dérive ultra-chiraquienne du Figaro, avait lancé "Le Figaro ? c'est la Pravda !".