Silvio Berlusconi, chef de l'opposition italienne, a déclaré à la Stampa (journal du Turin) :

Il n'y a pas de modèle Sarkozy, c'est moi son modèle. C'est d'ailleurs moi qu'il a appelé en premier après son succès.

La jalousie est un vilain défaut... :)