La France de demain
 
Agrandir / réduire l'article
Justice : la révolution de droite est en marche

Les différents journaux nous relatent LA grande proposition de Mme. Rachida Dati sur la justice :

Je conduirai la politique de fermeté que les Français attendent. [Il faut] redonner son sens à la sanction. [...] Un principe simple : une infraction, une sanction".

C'est une véritable révolution qui se met en route, personne jusqu'ici n'avait jamais pensé à appliquer ce principe "infraction - sanction" !!!

Je sens que cela doit faire rire beaucoup de juges, avocats ou procureurs... Malheureusement, c'est sûrement un rire jaune... :(

Rachida Dati veut "redonner son sens à la sanction" (Le Monde, 22/06/2007)
Rachida Dati : "Une infraction, une réponse" (Le Figaro, 22/06/2007)
Rachida Dati va redécouper la carte judiciaire (Libération, 22/06/2007)
Une formule à deux balles, un article dans la presse (Maître Eolas, 22/06/2007)

Mise à jour :

Pour être totalement honnête, la réforme de la justice annoncée par la Ministre se concentre aussi sur le redécoupage de la carte judiciaire.

Je ne suis pas expert dans le domaine, aussi je vous conseille d'aller lire l'avis d'un avocat là dessus :

Mes confrères de province, ceux de Metz en tête, manifestent leur mécontentement à l'annonce d'un projet de réforme de la carte judiciaire, dont les détails n'ont pas encore été révélés par le gouvernement. Cette affaire risquant d'entraîner pas mal de remue-ménage ces prochains mois, je vous propose de faire un petit point de la question...

A lire ici : La réforme de la carte judiciaire (Maître Eolas)

Pour résumer : cela simplifie le fonctionnement des tribunaux, coûte cher et surtout, complique la vie des justiciables (dont nous faisons tous parti)

 
Evaluez ce billet en lui donnant une note sur 5 : Vous pouvez aussi nous soutenir sur Wikio
Note : 5.0/5 pour 1 vote
 
Envoyer à un ami
‹ retour à l'accueil
Commentaires
1.   Damien L  ›  dimanche 1 juillet 2007 à 07:28
Une réforme urgente, à mon avis, est d'utiliser plus de personnels pour l'accueil des victimes de délits. Mon expérience m'a montré, qu'au commissariat de Nantes en tout cas, il y a une salle d'attente avec une seule chaise et en général 5 ou 6 personnes en train d'attendre. Une personne est prise tous les 45 minutes. On vous le fait remarquer à l'accueil et on ne vous encourage pas à rester pour porter plainte. Donc, les chiffres de la petite déliquance sont-ils réalistes dans de telle condition? Et la politique d'une infraction = une sanction n'est elle pas plutôt une infraction déclarée = une sanction. Attention ce n'est pas la même chose!
 
‹ retour à l'accueil
Trackbacks

Les trackbacks pour ce billet sont fermés.

 
Ajouter un commentaire

Les commentaires pour ce billet sont fermés.

 
‹ retour à l'accueil
 
 
 
http://www.wikio.fr/a_la_une BlogueParade.com - Annuaire des Blogues francophones meilleur site politique