La France de demain
 
Agrandir / réduire l'article
Suppression d'emplois dans l'éducation...

Voici juste une annonce brute de fonderie : l'Education Nationale a annoncé qu'il y aurait environ 10 000 postes de supprimés en 2008 (Source : Reuters via Yahoo).

Quelques extraits :

Environ 10.000 postes devraient être supprimés dans l'Education nationale en 2008, a annoncé jeudi le ministre de l'Education nationale, Xavier Darcos, suscitant un tollé de la part des syndicats. "En tous les cas, nous serons dans des chiffres qui seront aux alentours de 10.000", a déclaré Xavier Darcos sur BFM-TV.

...

Il souligne que le ministère prévoit une augmentation de plus de 20.000 élèves à la rentrée scolaire 2008, premier et second degrés confondus.

...

Le non-remplacement d'un fonctionnaire partant à la retraite sur deux était un engagement de campagne de Nicolas Sarkozy.

...

Xavier Darcos, qui a rencontré le ministre du Budget dans la matinée, a précisé que 8.000 postes devraient disparaître dans le domaine "des emplois aidés et de tout ce qui concourt à la vie scolaire dans le second degré en ne remplaçant pas un emploi équivalent temps plein sur deux."

Cette baisse entre donc dans le cadre de la promesse de non remplacement d'un fonctionnaire sur deux partant à la retraite. Durant la campagne, M. Sarkozy a insisté à de nombreuses reprises sur le fait que cela ne concernerait que des emplois comme aux finances ou à la douane et que bien évidement la police ou l'éducation n'était pas en ligne de mire. Perdu...

Mise à jour :

Sarkofrance nous rappelle d'ailleurs les promesses du candidat sur l'éducation :

Il faut d’abord que nos enseignants exercent leur métier dans de bonnes conditions. Ils sont la clé de la réussite de tous les élèves. Je souhaite que leur autorité et leur liberté pédagogique soient respectées, que leur formation initiale et continue soit assurée, et qu’ils aient la possibilité de travailler plus pour gagner plus (source : programme).

 
Evaluez ce billet en lui donnant une note sur 5 : Vous pouvez aussi nous soutenir sur Wikio
Note : 3.5/5 pour 2 votes
 
Envoyer à un ami
‹ retour à l'accueil
Commentaires
1.   Damien L  ›  mercredi 4 juillet 2007 à 07:25
On laisse tomber l'enseignement, c'est vieux jeu. Pour les gamins en difficulté, on embauche des militaires grâce au dispositif « Défense 2ème chance » : http://www.assemblee-nationale.fr/13/dossiers/ordonnances_2005_883_2007_465.asp
 
2.   omelette16oeufs  ›  mercredi 4 juillet 2007 à 10:02

Il y avait un bon petit papier dans Le Monde (j'ai lu la version papier et je n'ai pas encore trouvé le lien) d'hier où ils expliquaient que ces non renouvellement des postes après départ à la retraite n'allaient pas faire beaucoup d'économies (du fait que celui qui part à la retraite perçoit toujours sa retraite de toute façon), sans doute seulement 500 millions d'euros.

 
3.   Damien B  ›  jeudi 5 juillet 2007 à 09:42

Effectivement, cet article est ici : http://www.lemonde.fr/web/article/0,1-0@2-3234,36-930302,0.html

J'en ai également parlé dans mon billet là : "Non remplacement des fonctionnaires : de fausses économies"

 
‹ retour à l'accueil
Trackbacks

1. Le mercredi 11 juillet 2007 à 14:38, de La France de demain

Non remplacement des fonctionnaires : de fausses économies

Le Monde, dans un article publié le 2 juillet sur son site internet, nous apprend que les économies annoncées par le gouvernement ne sont tout simplement pas crédibles. Ne pas remplacer une partie des fonctionnaires sur le départ n'a qu'un effet limité.

2. Le mercredi 11 juillet 2007 à 14:40, de La France de demain

Augmentation du nombre de suppression dans l'Education Nationnale

Le gouvernement n'envisagerait non pas 10 000 suppression de postes mais 17 000 postes !

Les trackbacks pour ce billet sont fermés.

 
Ajouter un commentaire

Les commentaires pour ce billet sont fermés.

 
‹ retour à l'accueil
 
 
 
http://www.wikio.fr/a_la_une BlogueParade.com - Annuaire des Blogues francophones meilleur site politique