Voici un reportage intéressant tourné lors d'une assemblée exceptionnelle du Forum Permanent des Sociétés de Journalistes.

Les journalistes de titres comme la Tribune, les Echos, Marianne, JDD, Paris Match, France Télévision, ... s'inquiètent des pressions venant des directions et actionnaires. Un début de rébellion ?

Pour aller plus loin :

"Cette affaire traduit le mépris qu'ont certains actionnaires de la valeur d'une entreprise de presse, des journalistes et de leur indépendance", a affirmé François Malye, président du forum des SDJ

...

Les exemples mentionnés par le Forum sont nombreux : "Les atteintes à l'indépendance des rédactions qui se multiplient", notamment la censure d'un article, au Journal du dimanche (HFM, groupe Lagardère), sur le"non-vote" de Cecilia Sarkozy au second tour de la présidentielle, la censure d'un article de Matin Plus (gratuit détenu à 70 % par le groupe Bolloré et à 30 % par Le Monde), le licenciement d'Alain Genestar de son poste de directeur de Paris Match. Les membres des SDJ du groupe Lagardère étaient présents, mercredi 27 juin, pour rappeler la forte mobilisation en interne.

Ce climat agité touche aussi les radios et télévisions, avec, notamment, la décision de France 5 de supprimer le magazine critique sur la télévision "Arrêt sur images". L'antenne de France Inter devait être perturbée jeudi 28 juin pour protester contre la prochaine éviction de l'émission "La Bande à Bonnaud".

"Le Forum des sociétés de journalistes demande à rencontrer Nicolas Sarkozy" (le Monde, 28/06/2007)