A l’heure où l’on parle des régimes spéciaux de retraites, des parachutes dorés, bref à l’heure où les français ont réclamés que dans leurs pays tout le monde soit logé à la même enseigne. A l’heure où l’on nous annonce qu’il va falloir se serrer la ceinture par rapport à la sécurité sociale (pour payer l’augmentation des honoraires des médecins) et qu’il va falloir travailler plus longtemps (pour pouvoir payer les retraites). A l‘heure où l’on nous annonce qu’il va falloir changer le code du travail et sans doute notre assurance chômage pour rester compétitif au niveau international.

Et oui, à cette même heure, un régime spécial de chômage perdure. Il a une durée exceptionnelle de 5 ans, il est payé 6952 euros par mois. Il s’agit des indemnités de chômage de nos députés sortants. Mais je vous rassure, ce régime est dégressif, à l’issue des 5 ans, les députés non réélus touchent 1390 euros par mois à vie.

Ce régime spécial fera-t-il partie de la grande réforme de la fonction publique ? Je ne pense pas. En tout cas, nous ne pourrons pas remercier nos dirigeants pour leurs sacrifices personnels dans la diminution de la dette française.