Voici un article très intéressant revenant sur la défaite de la gauche aux élections présidentielles.

Je ne partage pas forcement toutes ses idées (enfin, surtout la partie sur le TCE), mais une très grande partie de cette analyse me semble pertinente et tout à fait fondée. Il présente les 4 piliers qui ont été traditionnellement ceux de la gauche, indique en quoi l'actuel Président est attaquable dessus et surtout nous montre que la gauche n'a pas su mettre le doigt où cela faisait mal, voir pire, à fait exactement l'inverse de ce qu'il convenait de faire.

Les quatre piliers cités sont : la laïcité, l'instruction publique, la liberté de la presse et la liberté d’expression et enfin, l'unité et l’indivisibilité de la République.

Examinons ces valeurs oubliées, et pour tout dire abandonnées par la gauche...

A lire ici : "Gauche : autopsie d’une machine à perdre" (docdory, Agoravox)

Voici sa conclusion :

En conclusion, ce qui a été malheureusement battu ce six mai 2007 par Sarkozy, ce n’est pas vraiment la gauche, c’est une sorte de gauche-Canada dry , un ersatz de pacotille, un brouet idéologique indigeste et vaguement rétrograde.

Si la gauche veut un jour revenir aux affaires il faut qu’elle se modernise tout en redevenant elle même, ce qu’elle n’aurait jamais dû cesser d’être. Oui , il faut que se reconstitue une véritable gauche qui soit simultanément républicaine, laïque, écologique et sociale ! Dans l’état actuel de décomposition de la gauche, on peut dire qu’il y a du travail !

Cet article ne s'intéresse pas à l'économie mais plutôt aux aspects sociaux, ce qui est pour moi un manque important dans le raisonnement. Cependant, je ne peux qu'être d'accord avec cette conclusion, malheureusement...