Le Parlement vient d'accepter le projet de loi donnant une plus grande autonomie aux universités.

Certains (PS, MRG, PCF, Vert), ont protesté et annoncé que les présidents d'université auraient maintenant des "pouvoirs exorbitants". Ils ont également demandé des garde-fous sur le recrutement de contractuels "pour qu'ils ne se substituent pas aux enseignants-chercheurs statutaires".

D'autres se félicite de cette réforme, comme Valérie Pécresse qui a déclaré :

Le texte sort enrichi du débat à l'Assemblée. Je pense que cette réforme fera date. Cette loi ce sera la première arme contre l'échec de nos étudiants. C'est une réforme nécessaire pour nos étudiants, pour nos universités et pour la France

Qu'en penser ?

Tout d'abord, il y a un constat d'échec des universités françaises, celles-ci n'ont pas su rester dans parmi les meilleurs au monde et se sont laissées distancer par les universités anglo-saxonnes[1] et... les grandes écoles française !

Contrairement aux universités, les Grandes Ecoles française ont beaucoup plus d'autonomie, aussi bien d'un point de vu financier que pour la gestion des programmes. Par contre, elles ont une épée de Damoclès au dessus de leur tête car elles sont régulièrement soumises à des audits qui peut leur retirer la possibilité d'accorder, par exemple, des titres d'ingénieurs.

Partant de ce simple constat, je me dis qu'il n'est pas choquant de donner plus d'autonomie aux universités et que cela est même souhaitable. A partir de là, je ne peux que me féliciter de la loi proposée.
Par contre, il convient de mettre en place des instances qui sont capables de contrôler ce qui est fait dans les Universités pour éviter toute dérive. Il convient bien entendu de lutter pour que les frais d'inscription ne bondissent pas.

Reste à voir ce que nous prépare le Gouvernement ensuite car beaucoup de rumeurs circulent...

Quelques liens :
L'Assemblée nationale vote l'autonomie des universités (Le Monde, 25/07/07)
Réforme de l'université: pour les grandes écoles, peut mieux faire (Rue89, 25/07/07)

Notes

[1] Classement des plus grandes universités : La première française (Paris 6) est 45ème !