La France de demain
 
Agrandir / réduire l'article
Sarkozy ou le racisme à peine déguisé

Avant de commencer mon propos, laissons la parole à notre président :

« le drame de l’Afrique, c’est que l’homme africain n’est pas assez entré dans l’histoire. Le paysan africain . dont l’idéal de vie est d’être en harmonie avec la nature, ne connaît que l’éternel recommencement du temps rythmé par la répétition sans fin des mêmes gestes et des mêmes paroles. Dans cet imaginaire où tout recommence toujours, il n’y a de place ni pour l’aventure humaine ni pour l’idée de progrès. Dans cet univers où la nature commande tout, il reste immobile au milieu d’un ordre immuable où tout semble être écrit d’avance. Jamais l’homme ne s’élance vers l’avenir. Jamais il ne lui vient à l’idée de sortir de la répétition pour s’inventer un destin.»

Donc d'après ces propos, l' "homme africain" vie dans l'instant présent. Pour eux il n'existe pas d'avenir ni de futur. Est-ce le propre de l'homme cela? Citons Rousseau : «Il y aurait [...] une nature animale, parfaite, sans histoire, sans progrès, toujours conforme à ce qu’elle doit être.» Je vous laisse conclure sur ce que pense notre président de l' "homme" africain. Il est triste de voir que sa pensée sur les africains est proche de celle de l'époque de la traite négrière.

Quand on sait que derrière cela, notre président pense que la colonialisation a eu des bienfaits, finalement, cela ne me surprend pas. D'ailleurs dans son esprit tortueux, ne serait-ce pas le fruit de ces quelques bienfaits qu'il souhaite récupérer grâce à l'immigration choisie? Il y a longtemps, on avait besoin d'esclave et on allait les chercher en Afrique pour faire de basses besognes. Mais maintenant, avec le développement du tertiaire, nous allons lancer la traite des cerveaux.

L' "homme français" est un animal économique dont l'idéal de vie est d'être en harmonie avec son propre profit. Si cette dernière phrase vous choque, imaginer ce qu'on du ressentir les étudiants de Dakar à qui était adressé ce discours.

 
Evaluez ce billet en lui donnant une note sur 5 : Vous pouvez aussi nous soutenir sur Wikio
Note : 3.2/5 pour 11 votes
 
Envoyer à un ami
‹ retour à l'accueil
Commentaires
1.   Damien B  ›  jeudi 9 août 2007 à 11:41

Super article !

Voici quelques liens de réactions de journaux africains suite à sa tournée. Le moins que l'on puisse dire, c'est que ce n'est pas un succès :

Afrique: Sarkozy suscite une polémique (All Africa)

"L’Eurafrique" : la vraie fausse rupture de Nicolas Sarkozy (Afrik)

Nicolas Sarkozy: Après le Crime, l’Insulte (Ici Cemac)

SARKOZY ET L’AFRIQUE : UN MAUVAIS DÉPART (Sud Quotidien)

Afrique: Je règle mes pas sur les pas de mes prédécesseurs (All Africa)

Mais heureusement pour nous, les français ne sont pas au courant de ces critiques, les médias prennant soit de ne pas les relayer...

 
2.   Damien B  ›  dimanche 12 août 2007 à 10:54

Voici une lettre ouverte au Président par Raharimanana et les écrivains Boubacar Boris Diop (Sénégal), Abderrahman Beggar (Maroc, Canada), Patrice Nganang (Cameroun, Etats-Unis) Koulsy Lamko (Tchad), Kangni Alem (université de Lomé), et l’éditrice Jutta Hepke (Vents d’ailleurs) : Lettre ouverte à Nicolas Sarkozy

Extraits :

"(...) Au lendemain de votre discours, que faisiez-vous donc avec Omar Bongo, quarante ans de règne dans la dictature, un doyen dites-vous, et quel doyen dans la corruption et l’aliénation de son pays ! De quelle liberté, de quelle justice, de quel droit parlez-vous ? (...)
quand vous dites que l’homme africain n’est pas assez entré dans l’histoire, vous avez tort. Nous étions au cœur de l’histoire quand l’esclavage a changé la face du monde. (...)
Croyez-vous vraiment que jamais l’homme (africain) ne s’élance vers l’avenir, jamais il ne lui vient à l’idée de sortir de la répétition pour s’inventer un destin ? Jamais dites-vous ? Devons-nous l’interpréter comme ignorance, comme cynisme, comme mépris ? Ou alors, comme ces colonisateurs de bonne foi, vous vous exprimez en croyant exposer un bien qui serait finalement un mal pour nous. Seriez-vous aveugle ? Dans ce cas, vous devriez sincèrement reprendre la copie nous concernant. Vous avez tort de mettre sur le même pied d’égalité la responsabilité des Africains et les crimes de l’esclavage et de la colonisation, car s’il y avait des complices de notre côté, ils ne sont que les émanations de ces entreprises totalitaires initiées par l’Europe, depuis quand les systèmes totalitaires n’ont-ils pas leurs collaborateurs locaux ? Car oui, l’esclavage et la colonisation sont des systèmes totalitaires, et vous avez tort de tenter de les justifier en évoquant nos responsabilités et ce bon côté de la colonisation. (...)"

Merci Sarkofrance

 
3.   Nègre de service  ›  mercredi 12 mai 2010 à 01:40

Je propose aussi une charte de la "bonne conduite": faire des discours en l' air sans savoir parler fraçais, tout savoir mieux que les autres en étant à moitié débile, tourner les pouces en crachant à la figure des travailleurs et se prendre pour napoleon premier ou pour la reine d' angleterre, sinon: se prendre pour une sainte nitouche quand on est une pute et se croire intelligent quand on ne sait ni lire ni écrire; (ceci dans le respect total de la non-dsicrimination, sachant parler petit nègre indépendamment de la couleur de peau)

 
‹ retour à l'accueil
Trackbacks

Les trackbacks pour ce billet sont fermés.

 
Ajouter un commentaire

Les commentaires pour ce billet sont fermés.

 
‹ retour à l'accueil
 
 
 
http://www.wikio.fr/a_la_une BlogueParade.com - Annuaire des Blogues francophones meilleur site politique