Le mythe du chômage qui serait dû aux étrangers est toujours d'actualité. Une préfecture semble même être plus au courant de l'état du marché du bâtiment qu'un professionnel.

A lire absolument ici : La voix du coeur (Me Eloas, 14/08/2007)

Un extrait :

Interrogé sur les raisons de sa présence en France, il a déclaré [...] qu'il avait une fiancée dans son village, mais il n'avait pas assez de bien pour pouvoir l'épouser et la faire vivre dignement comme un bon musulman doit le faire. Alors il est venu en France, où il travaille au noir dans le bâtiment. Son employeur, qui est présent dans la salle, explique qu'il a fait en vain des démarches pour qu'il soit régularisé : la préfecture de Police lui oppose la situation de l'emploi, disant qu'il y a des Français au chômage qui pourraient occuper le poste de Monsieur I. L'employeur a répondu au préfet qu'il lui saurait gré de bien vouloir lui communiquer leurs nom et adresse, car il cherche des ouvriers de manière continue depuis deux ans. La préfecture n'a jamais répondu.

Rendez-vous sur le blog du Journal d'un avocat pour le verdict, mais ne vous faites pas trop d'illusion sur le fait que la France soit encore une terre d'accueil...