La France de demain
 
Agrandir / réduire l'article
Le bluff de François Fillon sur les sans papiers espagnols

François Fillon risque de bientôt regretter son mensonge proféré en direct dans le journal de TF1. Il a en effet prêté des paroles au premier ministre espagnol de manière totalement erronée uniquement pour mieux soutenir son discours.

M. Fillon a ainsi affirmé dimanche soit que son Zapatero lui avait confié qu'il regrettait "amèrement" la régularisation de 690 000 sans-papiers réalisée par son gouvernement en 2005, et s'était engagé "à ne plus le refaire".

Pas de chance, cela s'est vu.

Les services du chef du Gouvernement espagnol n'ont pas tardé à publier un démenti cinglant : Zapatero afirma que el proceso de regularización de inmigrantes fue necesario y positivo (El Païs, 28/08/2007) (en espagnol)

Zapatero a ainsi affirmé mardi qu'il ne regrettait en aucune façon cette décision, qu'elle était "nécessaire, commode et positive". Il a indiqué que son gouvernement considère que "personne ne peut travailler dans l'illégalité" et qu'il "ne permettrait pas" que 700 000 personnes travaillent sans-papiers.

Miguel Angel Moratinos, ministre des Affaires étrangères de l'Espagne, a ajouté pour sa part que cette politique avait été "un succès", et qu'elle est aujourd'hui "un modèle pour de nombreux pays".

Décidément, on se demande où elle est cette fameuse moralisation de la vie politique chère à notre président. Mais ce qui m'inquiète encore plus, c'est que ce gouvernement enchaîne les gaffes internationnales (je pense, entre autre, aux excuses de Kouchner au Premier Ministre Irakien, au discours raciste de Sarko en Afrique, ou à l'engueulade que Sarko a subit de la part du reste de l'Europe sur l'économie) qui risque de nuire grandement à la France dans ses relations avec nos partenaires.

 
Evaluez ce billet en lui donnant une note sur 5 : Vous pouvez aussi nous soutenir sur Wikio
Note : 5.0/5 pour 1 vote
 
Envoyer à un ami
‹ retour à l'accueil
Commentaires
1.   faut résister !  ›  jeudi 30 août 2007 à 02:23

Dans un pays démocratique, Fillon devrait démissionner pour avoir menti aux français de façon aussi évidente.

 
2.   Damien B  ›  jeudi 30 août 2007 à 15:24

Tout à fait ! Des pays comme les Etats-Unis à qui on prête les pires défauts envisagent de destituer des présidents sur de simples mensonges comme leurs relations privées avec une stagiaire. On est loin de tout ça chez nous...

 
‹ retour à l'accueil
Trackbacks

Les trackbacks pour ce billet sont fermés.

 
Ajouter un commentaire

Les commentaires pour ce billet sont fermés.

 
‹ retour à l'accueil
 
 
 
http://www.wikio.fr/a_la_une BlogueParade.com - Annuaire des Blogues francophones meilleur site politique