Juan de SarkoFrance nous dresse en quelques billets un petit panorama chiffré de la France :

Les comptes de la Fonction Publique

Où sont les fonctionnaires ? A quoi servent ils ? A lire ici : Les comptes de la Fonction Publique (SarkoFrance, 04/09/2007)

Je note que si on exclut la fonction publique territoriale (qui ne dépend donc directement de l'Etat), on a 2 620 000 fonctionnaires sur 3 480 000 (soit 75%) qui travaillent dans l'éducation, l'armée ou la santé.

Souhaitez vous vraiment une baisse du nombre de profs dans l'école de vos enfants ou du nombre d'infirmière ? Moi, non... (Bon, pour l'armée, dans l'absolu, je le souhaiterais, mais je ne suis pas candide, il s'agit d'un "mal" nécessaire).

Il est rappelé que c'est surtout les profs qui vont subir les baisses d'effectifs chez les fonctionnaires, contrairement aux promesses du candidats Sarkozy (-11 200 postes dans l'éducation contre -2 800 à Bercy, pourtant principale cible des critiques de NS durant la campagne).
Pour rappel, il y a eu 25 000 enfants supplémentaires en maternelle cette année...

Education Nationale : quelques chiffres plutôt que de mauvaises polémiques

Pour compléter, Juan cite La Croix qui publie un panorama en chiffre de l'Education Nationale :

Chiffres clés : 12 millions d’élèves, 900 000 enseignants de l’enseignement public et privé, 80% de femmes, âge moyen 42 ans.

Temps de travail : Les instituteurs et professeurs des écoles enseignent vingt-six heures par semaine, à quoi s’ajoute une heure de « concertation ». Ils ont au minimum un niveau bac + 3 avant de passer le concours de l’IUFM. Un enseignant de collège ou de lycée effectue un service de 18 heures de cours (15 heures pour les agrégés). Les syndicats évaluent le temps de travail moyen à près de quarante heures par semaines (préparation des cours, correction, conseils de classe…).

Rémunération : Les enseignants débutants, qu’ils soient professeurs des écoles, certifiés ou professeurs de lycée professionnel, perçoivent un traitement minimum (hors primes ou indemnités) de 1 310 € net mensuels. Après trente ans de carrière, ils gagnent au maximum 2 931 € net. Un professeur agrégé stagiaire perçoit 1 423 € net et au maximum 3 615 € net en fin de carrière.

Pouvoir d’achat : Une étude d’économistes contestée par le ministère révélait en janvier que les certifiés avaient perdu 20 % de leur pouvoir d’achat entre 1981 et 2004 et les professeurs des écoles, 9 %.

Personnellement, je trouve que 8 593 francs pour un bac+3 + IUFM (en général, 2 ans), ce n'est pas terrible.

Près de 4 millions de pauvres en France

Selon les définitions, la France comptait en 2005 entre 3,7 et 7,1 millions de personnes pauvres. Entre 1,7 million et 3 millions de ménages étaient dans cette situation. La part de personnes pauvres serait comprise entre 6,3 et 12,1 %.

A lire en entier ici, notamment pour voir l'évolution (globalement plus que positive) du nombre de pauvres depuis 1970 : Près de 4 millions de pauvres en France (Sarkofrance, 04/09/2007)

Produire plus sans travailler plus

Le travailleur français est le 3ème au niveau mondial d'un point de vue productivité. Plus d'infos ici : Produire plus sans travailler plus (Sarkofrance, 04/09/2007).

Il nous est de plus rappelé que le produit national brut par heure travaillée en France s'est accru de 2,2 % en moyenne annuelle entre 1980 et 2006, contre une augmentation de 1,7 % aux États-Unis.

Il est utile parfois de remettre le fameux déclin de la France en perceptive.