La France de demain
 
Agrandir / réduire l'article
Combien de temps Rachida Dati va-t-elle encore tenir ?

Je suis tombé par hasard dimanche soir dernier sur le journal de France 2 sur une interview de Rachida Dati, j'ai été à la fois agacé par son sourire forcé, fasciné par son regard noir, surpris par ses coups de gueule, ...
Je n'ai pas réussit à me faire une idée de cette femme à multiples facettes, du coup j'ai décidé de mener ma petite enquête pour voir si Rachida représente une éphémère ministre tendance ou une femme destinée à une grande carrière politique.

La première phrase dont je me rappelle la concernant est la suivante : "Elle a un talent fou, et je l’aime". Cette phrase a été prononcée par notre cher Président en février 2007. A l'époque Nicolas Sarkozy et sa porte-parole Rachida Dati reçoivent des associations de Nanterre après que le Ministre de l'intérieur ait décommandé sa visite dans le 92. Le fait que les médias n'étaient pas conviés à cette réunion publique rend cette vidéo particulièrement riche de phrases fortes, et pas que sur Rachida (source : Allmania).

Si plusieurs femmes natives ou originaires d'Afrique du Nord ont déjà été membres d'un gouvernement français, Rachida Dati est la première personnalité née de parents migrants du Maghreb à diriger en France un ministère de premier plan. Du jour au lendemain, la ministre, forte d'une belle côte de popularité, est devenue une héroïne républicaine et glamour.
Le surnom « Sarkosette » que lui a donné le Canard Enchaîné dit beaucoup sur cette magistrate venue de loin et arrivée haut parmi les énarques.

Pourquoi attire-t-elle autant les polémiques ?
La première en date a été celle liée à sa famille.
Un de ses frères a été condamné en appel par la Cour d'Appel de Nancy à 1 an de prison ferme dans le cadre d'une affaire de trafic de stupéfiants. Jamal Dati est un récidiviste, il a déjà été purgé en 2001 18 mois ferme également dans le cadre d'un trafic de stupéfiants.

Fin février dernier 2007, une équipe de tournage filme une rencontre entre Bruno Julliard (leader du syndicat étudiant UNEF), et Rachida Dati le tout orchestré par Paul Wermus pour VSD. Dans le cadre de cette rencontre, Rachida a déclaré en se gaussant qu'elle se verrait bien "Ministre de la rénovation urbain à coup de Karcher".

Après la démission de son directeur du cabinet, trois autres conseillers de la garde des Sceaux ont fait leurs bagages de son cabinet.

Son curriculum vitae fait lui aussi parler : est-il ou non diplômée de HEC ?
La réponse est non : la direction d'HEC a confirmé qu'elle lui manquait un certain nombre de cours électifs à valider et qu'elle n'a par conséquent pas été diplômée du MBA de HEC.

Sa main de fer (dans un costume Prada...) concernant le refus de mutation du procureur général d'Agen, Bernard Blais, à la Cour de cassation à huit mois de sa mise à la retraite a très mal été perçu par les magistrats. Cette décision fut maintenue par la ministre malgré l'avis défavorable rendu par le Conseil supérieur de la magistrature (CSM).

Le dernier scandale en date, toujours d'actualité, concerne bien évidement la réforme de la carte judiciaire.

cette réforme se résumait à la suppression massive de tribunaux d'instance (il y en a 476 à ce jour), de tribunaux de commerce dans les régions rurales, et de quelques petits tribunaux de grande instance.
Les dernières fuites feraient plutôt office d'une petite vingtaine de tribunaux de grande instance seraient menacés, et de la moitié environ de tribunaux d'instance. À quelques mois des municipales, les élus ont dit haut et fort tout le mal qu'ils pensaient de la réforme annoncée.
La Garde des Sceaux a réussi le tour de force de prendre une réforme qui n'était pas contestée dans son principe, en produisant pourtant un résultat inférieur à ce qui était annoncé de prime abord, et à se fâcher avec à peu près tous les acteurs de la justice.

Son manque de diplomatie fragilise sa position institutionnelle face aux magistrats, mais renforce paradoxalement sa popularité au sein de l'opinion. Cette popularité lui permet pour l'instant de pouvoir bénéficier du soutien indéfectible de Nicolas Sarkozy.

Mon enquête bouclée, je pense que le parcours professionnel et personnel, le caractère atypique de Rachida Dati vont lui permettre de faire parler d'elle durant de nombreuses années. Il faut cependant espérer que le chemin qu'elle choisit ne va pas s'avérer désastreux pour la justice de notre pays... chose dont je ne suis pas sûr à l'heure actuelle.

Pour finir sachez que Madame Rachida Dati a annoncé il y a quelques jours qu'elle était "très intéressée" par une candidature dans le VIIe arrondissement de Paris aux municipales de 2008.

Vous pouvez lire un très bon article de l'express la concernant : La face cachée de Rachida Dati (L'Express, 25/10/2007)

Roy

 
Evaluez ce billet en lui donnant une note sur 5 : Vous pouvez aussi nous soutenir sur Wikio
Note : 5.0/5 pour 2 votes
 
Envoyer à un ami
‹ retour à l'accueil
Commentaires
1.   filaplomb  ›  mardi 6 novembre 2007 à 15:11

Tu as bien résumé la situation : sur des dossiers "simples", elle a une telle attitude qu'elle arrive à monter les gens contre elle ! Trop forte Rachida Dati ! :-))

 
2.   Juan  ›  jeudi 8 novembre 2007 à 22:36

Hé hé, je lis le livre de Rachida Dati. La haine des élites. Il est toujours troublant d'entendre une beurette s'approprier un propos lepeniste ("tous pourris").... j'en reparlerai.

 
3.   Damien B  ›  jeudi 8 novembre 2007 à 23:19

Tu es bien motivé Juan ! J'avoue que je n'ai jamais fini un livre écrit par un politique. C'est souvent hyper mal écrit (bon, je ne ferais sûrement pas mieux et ce n'est pas ce qu'on leur demande non plus) et surtout remplit de propos souvent creux et auto glorifiant (comme mes billets ??? ;) )

J'avoue que je suis curieux d'avoir un retour de ta part. N'hésite pas à venir mettre un lien ici vers ton analyse (j'ai un peu du mal à suivre tous les sites que je voudrais en ce moment).

 
4.   Milla  ›  mardi 13 novembre 2007 à 08:24

Pourquoi toujours amalgammer les personnes de souches magrhébines à dati, c'est du ascisme pur, qu'est ce que les beurs, un mots que je trouve culgaire et dénué des sens quand je pense à l'histoire beur rebe ou arabe, il y a au maghreb des magrhébin arabophones et berbérophones, qu'on me contredise donc! il y a en France des exemples bien plus valorisants que celui de dati, par ailleurs etre pris en exemple n'est il pas signe de différence accru, dati est une nana parmi tant d'autres qui a su prendre parti de ce que sarko offrait en terme de de privilège, "le verbe étant, on peut etre issu de l'immigration et résussi" mais qui en doutait? a part ces personnes mêmes, quel scandale! la France est elle aux français quand on pense aux différentes languesqui la constituent, sans omettre les belges qui ont fait la France, mais quelle supercherie lol datiyadamara, en est une belle aussi !

 
5.   francoise  ›  lundi 29 juin 2009 à 18:14

je veux juste svoir pourquoi on s'interesse trop a rachid dati et ses histoires?!

 
‹ retour à l'accueil
Trackbacks

Les trackbacks pour ce billet sont fermés.

 
Ajouter un commentaire

Les commentaires pour ce billet sont fermés.

 
‹ retour à l'accueil
 
 
 
http://www.wikio.fr/a_la_une BlogueParade.com - Annuaire des Blogues francophones meilleur site politique