J'avais déjà abordé ce sujet dans un billet tout simplement appelé "Ordinateur de vote" et malheureusement ce sujet est toujours d'actualité.

Il s'agit d'un sujet assez flou et bien souvent, les gens qui ne sont pas informaticiens ne comprennent pas réellement les réticences de ces derniers. Et oui, c'est en général les informaticiens qui s'opposent aux ordinateurs de vote, surtout quand ceux-ci sont spécialisés dans la sécurité informatique. Etonnant non ?

En plus de me précédent billet, je vous invite donc à lire l'article "Quel avenir pour le vote électronique en France ?" sur le site LinuxFr.org. Ne vous inquiétez pas, rien de trop technique.

Je tiens quand même à en citer un extrait qui montre le mensonge généralisé des constructeurs de machine à voter :

Les [machines à voter] ES&S (fabricant états-unien)/Datamatique (importateur) fonctionnent avec un système propriétaire, et la communication de Datamatique est peu crédible « Piratage et clônage impossibles », « Dialogues cryptés 100% sécurisés », « La machine à voter électronique garantit un niveau de sécurité maximum grâce à un système d'exploitation propriétaire et donc non piratable, à plusieurs mémoires indépendantes et à un dispositif de scellement de la machine avant et après les élections » (cf. Artesi )

La partie que j'ai mis en gras est particulièrement hallucinante pour quiconque s'intéresse un minimum à la sécurité informatique ! Tout spécialiste vous dira qu'il s'agit tout simplement d'un mensonge : un système non propriétaire (ie. libre) est en général beaucoup plus sûr car tout le monde peut y chercher la moindre faille et la combler ! Les constructeurs profitent vraiment de la méconnaisse du grand public vis-à-vis du fonctionnement des ordinateurs[1] pour faire passer des couleuvres énormes. De plus, l'image de "l'informatique, c'est moderne" les aident pas mal.

Seriez-vous prêt à confier l'organisation des élections à une entreprise privée, qui utiliserait des urnes opaques et qui une fois le vote terminé partirait dans ses locaux pour faire le dépouillement. Ensuite elle brûlerait les bulletins et viendrait vous annoncer les résultats ? Evidement non. Et bien, c'est exactement ce que font les ordinateurs de vote !

Voici la lettre que j'ai reçu de la part de l'association "ordinateur-de-vote.org". Je vous la reproduis presque intégralement (j'ai enlevé les parties qui me sont spécifiques) et vous invite à aller creuser plus la question sur leur site (ou à lire mon premier billet ;) ). Cet article publié dans Science & Vie est également très didactique : "Élection piège à couac..." (Vincent Nouyrigat, Science & Vie n°1073, février 2007)


Bonjour,

Vous avez signé la pétition nationale contre les ordinateurs de vote avec l'adresse électronique xxx@xxxx.xxx.

Cette pétition est proche des 100 000 signatures. Les médias en ont parlé. La plupart des candidats à la présidentielle se sont prononcés contre le vote électronique. Le Conseil Constitutionnel a reconnu que "l'intrusion des machines à voter (...) rend opaque ce qui était visible" et "prive le corps électoral de la surveillance collective des opérations dans lesquelles s'incarne le suffrage universel.".

Ce sont des avancées encourageantes mais insuffisantes : le maintien du vote papier n'est toujours par d'actualité !
Nous allons avoir besoin de votre aide : cet automne est le temps de la réaction des institutions. Des comités discrets vont se prononcer sur la poursuite du vote électronique, déjà pour les élections municipales, mais surtout au-delà. Informatiser les élections professionnelles va être de plus en plus d'actualité.

Pour agir avec nous, ou simplement pour rester informé, acceptez-vous de recevoir notre lettre d'information ? Si oui, cliquez sur http://xxxxxxxxxxxxx [Allez plutôt sur http://ordinateurs-de-vote.org/cgi-bin/mailman/listinfo/lettre pour vous abonner]
Cette lettre n'encombrera pas votre boîte : elle consiste en général à un courriel par mois, elle devient plus fréquente qu'en cas d'action urgente.

L'action de chacun est essentielle pour défendre notre droit à des élections transparentes. Sans vous, nous ne pouvons rien. Ensembles, nous devenons forts.

Pierre Muller, fondateur d'Ordinateurs-de-Vote

============================================
Comment faire CIRCULER cette information :
Vous ne pouvez pas faire suivre/transférer ce message à d'autres personnes, car le lien sur lequel cliquer vous est personnel : pour proposer à vos connaissances de s'abonner, indiquez à la place le lien http://ordinateurs-de-vote.org/cgi-bin/mailman/listinfo/lettre
============================================
Pourquoi vous recevez ce courriel :
Beaucoup de signataires nous ont fait part de leur regret de ne pas avoir été informés des suites de la pétition : ils n'avaient tout simplement pas vu qu'après avoir signé, ils pouvaient s'abonner à la lettre d'information. L'ergonomie d'un site internet est une chose compliquée.

Nous avons donc décidé de l'envoi d'UN SEUL courriel à tous les signataires pour leur rappeler cette possibilité de s'inscrire à la lettre d'information.

Notes

[1] Méconnaissance tout à fait normale : je suis un conducteur de voiture et pourtant je n'ai aucune compétence particulière en mécanique.