La France de demain
 
Agrandir / réduire l'article
Economies du gouvernement : on nous prend pour des c...

D'après une information du Monde reprise par Libération, le gouvernement devrait annoncer 6 à 7 milliards d'économies. Ce plan de rigueur d'économie toucherai le logement, la santé, l’emploi, la formation professionnelle et la politique de développement des entreprises.

On apprend ainsi que «l'objectif reste d’assurer, en 2012, le retour à l'équilibre des finances publiques et de tenir, mais avec deux ans de retard supplémentaire, les engagements européens de la France».

Je suis tout à fait d'accord avec l'objectif, mais il faudra alors m'expliquer pourquoi la première grosse réforme du Gouvernement Fillon, qui a eu pour effet de faire diminuer notre croissance de 0,5 point selon l'OCDE, consistait à faire cadeau de plus de 10 milliards aux plus riches (pour rappel, vous pouvez aller lire les billets sur la pseudo faillite de la France, sur les droits de succession ou sur le bouclier fiscal).

J'ai parfois vraiment l'impression qu'on nous prend pour des imbéciles : on donne aux riches et ensuite on dit aux autres de se serrer la ceinture car il n'y a plus de sous !

De plus, une autre question se pose : doit-on réellement réduire nos déficits en période de faible croissance ? Ne doit-on pas plutôt se lancer dans une politique de soutien de l'économie ?

Cette question, sur laquelle je n'ai pas réellement d'avis, est posée dans cet article : "Faut-il réduire les déficits en période de faible croissance?" (Rue 89, 02/04/2008)

 
Evaluez ce billet en lui donnant une note sur 5 : Vous pouvez aussi nous soutenir sur Wikio
Note : 5.0/5 pour 2 votes
 
Envoyer à un ami
‹ retour à l'accueil
Commentaires
1.   Sam's  ›  lundi 7 avril 2008 à 16:29

Crise systémique : Vers un Impact Global

Il est quand même invraisemblable de constater que nos médias -tous confondus, alternatifs compris- taisent à ce point, ce qui se trame en arrière fond pour sauver le capitalisme en déclin, par des manœuvres politico-financières et par la manipulation de l’information, en détournant l’attention.

Les subprimes et les titrisations de leurs produits dérivés, ne sont que l’effet déclencheur de ce déclin. Ne nous trompons de combat, attention aux fausses mobilisations !

Le Tibet et les JO, Ingrid Betancourt, le Sarkoland et les débats de la vraie fausse rigueur, les gesticulations stériles d’une opposition fantoche, ne sont là que pour masquer ce qui est en train de s’organiser sous nos yeux. Je veux parler ici du véritable tsunami économico-politique, énergie du désespoir des piliers de l’ordre mondial, pour laisser croire que le système n’est pas mort. Les enjeux sont énergétiques, par le maintien de l’hégémonie du modèle Américain dans le monde et la sauvegarde de la suprématie de l’étalon dollar.

En fait les US n’ont fait que faire marcher la planche à billet pour créer une richesse, toute virtuelle, pour favoriser leur croissance et l’heure est maintenant venue de régler l’ardoise.

Une seconde vague systémique est attendue cet été lorsqu’il faudra faire un appel à des liquidités gigantesques, de la première fournée des baby-boomers réclamant leurs fonds de pensions arrivés à terme. L’accroissement de la dette Américaine détenue pour 30% par des fonds privés et souverains tel que L’Asie, les fonds de réserve colossaux (1.500 Mds $ de la banque centrale de la chine (CIC), laisse à penser que la FED ne maîtrise plus du rien tout.

La chute du dollar et son découplement par les pays producteurs de pétrole pour une valeur monétaire combinée plus stable comme base commerciale à sa transaction, fait craindre le pire de la part des US.

La réintégration de la France dans le commandement de l’OTAN, et la mise en place d’un bouclier anti-missile en Europe, sont des signes avant coureurs de bruits de bottes, et l’Afghanistan qu’un leurre.

Quand on sait que la guerre en Irak- alors que l’Amérique amorçait une récession- n’était qu’un prétexte pour relancer l’économie par l’armement et de sa main mise sur le pétrole.

Résultat, pas ou peu de pétrole et une dette de guerre de 3.000 Mds de $, soit 30% du PIB des US ! Alors oui, Iran nous voilà !

Mon analyse est sans doute très sommaire et incomplète car je n’ai pas le talent d’Olivier Bonnet, mais je tente de m’informer sur le net où en prenant le temps, on peut découvrir une foule d’information. Aussi, je vous invite à visiter mon blog dans lequel j’ai réunis des documents financiers et géopolitique à ce sujet, fort instructif :

http://diablogtime.free.fr/

 
2.   Timothée  ›  lundi 14 avril 2008 à 13:12

Je crois sincérement qu'on nous prend pour des cons. En fait, le paquet fiscal, voté en juillet, n'a pas eu l'effet escompté tout en plombant la marge de manoeuvre du gouvernement. Le plan sur les RGPP, va à l'encontre du budget de l'Etat voté il y a 4 mois, mais est nécessaire pour renflouer les caisses de l'Etat et ne pas faire exploser le déficit budgétaire du pays qui est déjà bien profond. On est dans un pays où le gouvernement est incapable de gérer un budget sur un an.

 
3.   Sam's  ›  mardi 15 avril 2008 à 10:15

Bonjour,

L'alternative pour l'éthanol par La "panicum virgatum" est en effet une piste afin de ne pas mettre en concurrence les grains destinés à l'alimentation.

Cela ne règlera pas le problème de la déforestation pour augmenter la surface agricole, ni le fait que celles-ci ne sont pas extensibles et ne suffiront pas à produire à la fois, l'alimentation mondiale et un carburant végétale pour contrer le baril de pétrole toujours plus en hausse.

A mon avis cette production est une hérésie mondialiste qui va conduire les pays les plus pauvres à cultiver autre chose que leur propre nourriture pour faire du profit - il n'est que regarder ce qu'il se passe avec la culture massive des palmiers à huile - puisque le carburant vert est en train d'être indexé sur la montée du prix du pétrole.

Lire: <a href = "http://diablogtime.free.fr/?p=273">Pourquoi la Production d’Éthanol Conduira le Prix des denrées alimentaires Mondiaux Encore Plus haut en 2008</a>

Pour quand une recherche scientifique dans l'industrie automobile et pétrolière, quand se mettront-ils à s'attaquer sérieusement à ce problème par le développement du formidable potentiel des énergies renouvelables ?

Cela soulagera non seulement l'effet de serre de la planète, mais libèrera la dépendance des peuples vers le toujours plus, d'un productivisme à outrance qui les conduisent dans une détresse désormais affamante !

De plus, il est aussi temps que la spéculation et les crises répétées des bulles financières cessent. La dérèglementation démantèle à loisir les entreprises des nations entières par la finance mondiale pour de meilleurs profits, sans qu'elles n'en soient inquiétées ni pénalisées de quelque manière.

http://www.stop-finance.org/

Le mouvement de balancier du modèle ultra libérale est arrivé à son apogée et il ne sait, ne peut proposer autre chose que des solutions de raccommodages dont il a usé et qui sont aujourd'hui sans effets. Il s'est corrompu lui-même !

Les J.O ne devraient-ils pas être l'occasion de dénoncer cette dictature financière mondiale et son échec face aux défis de ce XXIème siècle ?

Le droit des Peuples et d'une planète saine, n'est-il pas aussi, sinon plus essentiel que la défense des droits de l'homme de Chine et du Tibet pour lesquels il est légitime de s'indigner, malgré les différentes récupérations médiatiques, dont on ne comprend pas toujours les causes.

Cela ne sert-il pas à masquer une crise encore bien plus grave et plus profonde que inconsciemment nous redoutons, le plâtrage du système en faillite par des réformes aveugles, et des politiques qui s'accrochent désespérément à des valeurs et des croyances révolues.

Les maux de notre économie dont on incrimine la Chine en sourdine par le "péril jaune" - l'importation de produits à main d'œuvre bon marché, son modèle politique et sociale discutable -, n'est qu'un leurre, la Chine a elle aussi le droit de rattraper son retard et de se tailler une place sur la scène internationale.

Alors pour un monde meilleur ?



Oui, mais il s'agit aujourd'hui de ne pas se tromper de combat et de ne pas se laisser endormir par les épouvantails propitiatoires, servant les intérêts qui ne profiteront toujours, qu'aux seuls décideurs, les puissants qui tremblent de perdre la suprématie du contrôle d'un monde désormais, multipolaire.

Voilà, c'était mon petit coup de gueule et nous pouvons faire plus que seulement constater les effets du modèle d'un monde inhumain par un jusqu'auboutisme intolérable. S'éveiller individuellement puis collectivement jusqu'à une prise de conscience planétaire décisive, afin de contraindre l'ordre mondial à se résoudre enfin à un renouveau économique et social, où la justice tiendra une place prépondérante et inaliénable, à toutes références passées niant l'Humain et l'équité des échanges entre les Peuples.

Sam’s

 
‹ retour à l'accueil
Trackbacks

Les trackbacks pour ce billet sont fermés.

 
Ajouter un commentaire

Les commentaires pour ce billet sont fermés.

 
‹ retour à l'accueil
 
 
 
http://www.wikio.fr/a_la_une BlogueParade.com - Annuaire des Blogues francophones meilleur site politique