Je vous conseille de regarder cette vidéo très intéressante sur ce projet de loi.

Quand on voit que Jean-François Le Grand qui avait piloté le groupe de travail sur les OGM lors du Grenelle avait conclu, fin octobre dernier, à la nécessité d’un moratoire provisoire sur leur commercialisation, en attendant le vote d’une loi et la création d’une haute autorité sur le sujet. Il avait surtout émis publiquement des « doutes sérieux » sur le MON 810, une variété de maïs transgénique du géant Monsanto, qui ont conduit à la suspension de ses ventes.
Vous pouvez lire le contenu intégral d’une lettre au vitriol de ce sénateur envoyé à son président de groupe au Sénat. Il dénonce le poids des lobbies des semenciers lors du débat sénatorial sur le projet de loi sur les OGM, ce qui lui a valu une mise à l'écart.
http://www.altermonde-sans-frontiere.com/spip.php?article6453