Ludovic Bourely nous avait déjà contacté pour nous faire part de sa lutte contre l'enfermement des enfants de moins de 4 ans en prison (Les enfants en prison, 22/02/2008).

Je me fais encore une fois le relais de la suite de sa lutte, notamment pour libérer le petit Scotty :

Le Parlement français a voté le 6 mars 2000 une loi créant un Défenseur des enfants pour montrer l’importance qu’il attache au respect effectif des droits fondamentaux des enfants.

...

Nous avons donc fait appel à la Défenseure des enfants concernant Scotty (voir les articles précédents), étant convaincus que les droits de cet enfant de quatre ans n’avaient pas été respectés dans la procédure d’expulsion de ses parents.
La Défenseure des enfants nous a donné raison en demandant à M. Bellion, Préfet du Gard, de réétudier positivement ce dossier.
M. Bellion, qui a reçu l’avis de la Défenseure depuis un mois, n’a même pas daigné répondre à cette institution de la République.
Ce mépris, d’un simple préfet, (qui par ailleurs porte fièrement sa Légion d’honneur), pour cette vénérable institution, montre à quel point le droit des enfants est bafoué dès que les enfants en question ne sont pas Français …

La suite ici : Crimes d’État ? (Ludovic BOURELY, Le Web Pédagogique, 20/05/2008)