La France de demain
 
Agrandir / réduire l'article
Jack Lang ne serait plus socialiste ? Je ne suis pas d'accord !

J'ai été absent d'Internet durant plus d'un mois pour cause de vacances (que cela fait du bien de pouvoir voyager sans être au courant de rien, ni des JO, ni de la Georgie, et surtout, ne pas entendre parler de Sarko !). En essayant de me mettre à jour, je découvre que beaucoup de bloggeurs de gauche ont déclaré d'une seule et même voix que "Jack Lang n'était plus socialiste". Je pense notamment à o16o dans ce billet.

Sans vouloir entrer dans un débat de fond sur la pensée de Jack, je me permets de m'opposer aux arguments développés car ceux-ci m'ont particulièrement gênés :

Le groupe socialiste avait arrêté une position sans ambiguïté d'aucune sorte après un débat entre les parlementaires. Tous se sont rangés à cette décision sauf un. (...)

Il est pour moi indispensable que les hommes politiques votent dans le sens de leurs idées, en leurs âmes et consciences, et surtout pas dans le sens de leurs partis. J'en ai marre d'avoir des politiques de partis imposant une vision à l'ensemble de leurs membres sous prétexte d'être dans la majorité/opposition.

Quand des députés UMP votent contre un texte du gouvernement, beaucoup s'en félicitent à gauche, pourquoi reprocher l'inverse ?

J'ai été très absent de ce blog depuis 8 mois car je mène une lutte dans ma ville. En effet, je me bats contre certains projets de la municipalité et de la métropole. En deux mots, des choix impactant sur la vie d'une partie des habitants sont fait par des technocrates sans évaluer tous les choix possibles. Ces décisions sont ensuite votés sans plus de réflexion par les élus (le sujet étant il est vrai complexe). Une grande partie du travail de mon association a été de faire le tour des élus pour discuter, leur expliquer le problème, leur montrer nos arguments. Ce travail est en train de porter ses fruits et beaucoup ont rallié notre cause.

Cependant, l'attitude de certains politiques m'a scandalisé : ils nous ont dit être d'accord avec nous, avec notre vision et notre combat. Ils nous ont donné des conseils et des encouragements. Mais au final, ils nous on indiqué sans sourcilier qu'ils nieraient nous avoir rencontré et ne s'opposeraient jamais au maire. Quel bel exemple de courage et d'honnêteté intellectuelle et politique !!!!!!

Je trouve que le cas "Jack Lang" est le reflet national de cet exemple local : le meilleur exemple de courage politique est celui qui consiste à s'opposer aux siens et à ouvrir sa "gueule" quand on n'est pas d'accord.

Libre à chacun ensuite de juger le fond de cette pensée : si on trouve que Jack Lang met en avant des idées de droite, contraire à l'idéologie socialiste, il est normal de le dire hors du PS. Mais on ne peut pas dire qu'il n'est plus socialiste car il ose donner une opinion contraire au bureau du PS, c'est le fond qu'il faut juger.
S'il trouve que le sujet est trop important et qu'il peut prendre le risque d'être mis au ban de son parti, je ne peux que respecter cela. J'aimerai que les hommes politiques, à gauche et à droite, le fasse plus souvent plutôt que dire amen à gouvernement pour les uns et s'opposer stérilement pour les autres.

Bien sûr, il peut aussi le faire pour être dans les petits papiers du Président, mais ça ne change rien au fond de mon discours : ce n'est pas la fait que quelqu'un ai une opinion divergente qu'il faut juger, c'est cette opinion qu'il faut évaluer.

 
Evaluez ce billet en lui donnant une note sur 5 : Vous pouvez aussi nous soutenir sur Wikio
Note : 5.0/5 pour 1 vote
 
Envoyer à un ami
‹ retour à l'accueil
Commentaires
1.   jon  ›  jeudi 21 août 2008 à 16:44

C'est quand même faire peu de cas du fond de la "réforme" que ta position.

 
2.   Damien B  ›  jeudi 21 août 2008 à 16:48

Ma position n'est pas sur le réforme, mais sur l'attaque contre Jack Lang.

Je pense qu'il aurait été plus judicieux de le critiquer sur le fond ("il a tord car tel point n'est pas bien") plutôt que sur son non alignement sur le bureau du parti ("tu t'exclus toi même du mouvement" :) ). Je ne suis pas d'accord avec le "il n'a pas voté comme les autres aussi il doit être mis dehors".

 
3.   jon  ›  jeudi 21 août 2008 à 16:52

Les critiques ont été multiples, sur le contenu de la réforme et par les personnes qui critiquaient. De toute façon, c'est en quelque sorte son prosélytisme dans les médias qui a été la goutte d'eau. Surtout si l'on considère la justesse du vote.

 
4.   Damien B  ›  jeudi 21 août 2008 à 17:01

Sur la réforme, j'avoue ne pas avoir compris les arguments du PS à l'époque, mais je ne suis pas juriste.

Après la lecture de ce billet de Me Eloas (http://www.maitre-eolas.fr/2008/07/22/1036-mignonne-allons-voir-si-la-constitution), j'avoue que je ne comprends pas plus les critiques. Après tout, c'est loin d'être parfait, cela ne va pas assez loin, mais je ne vois pas en quoi c'est pire qu'avant...

Après, je comprends qu'on critique le fait que Jack Lang ai profité de ce vote pour se faire mousser, pour se faire voir, pour faire "le rebelle", etc etc. Mais je ne comprends pas qu'on le critique sur le fait qu'il n'ai pas voté dans la droite ligne du parti. En gros, ce n'est pas le fait de taper sur Jack que je critique, mais la manière de le faire :)

 
5.   castor  ›  mardi 26 août 2008 à 10:45
Bien d'accord, si les elus etaient un peu moins moutonniers, peut-etre que les deputes UMP suivraient moins Sarkozy !
 
‹ retour à l'accueil
Trackbacks

Les trackbacks pour ce billet sont fermés.

 
Ajouter un commentaire

Les commentaires pour ce billet sont fermés.

 
‹ retour à l'accueil
 
 
 
http://www.wikio.fr/a_la_une BlogueParade.com - Annuaire des Blogues francophones meilleur site politique