Le Figaro et Le Monde publient des chiffres détaillant un peu plus la répartition et le type de foyers concernés par le bouclier fiscal.

On y apprend, sans grande surprise, qu'il favorise surtout les plus riches :

  • 53% ne payent pas l'ISF et récupèrent en moyenne un chèque de 565 euros
  • 47% des bénéficiaires du bouclier fiscal payent l'ISF captent 99% des remboursements ! Ils récupèrent en moyenne un chèque de 75 674 euros
  • parmi ces 47%, environ la moitié touche 90% des remboursements, soit en moyenne 117 142 euros par foyer

Ces derniers, pour information, ont un patrimoine supérieur à 7,36 millions d'euros et d'un revenu fiscal d'au moins 43 761 euros.

Je me suis amusé à mettre cela en camemberts pour rendre la chose plus parlante. L'inégalité du bouclier fiscal est criante (cliquez pour agrandir) :

Le Figaro note en conclusion que :

Reste une anomalie: parmi les bénéficiaires du bouclier, il existe 14 contribuables qui ont un revenu annuel inférieur à 3.428 euros mais ont un patrimoine supérieur à 16 millions d'euros. Certains soupçonnent une utilisation intensive des niches fiscales qui minorent le revenu .

Une conclusion qui ne surprendra personne puisque j'avais déjà soulevé le fait que le mode de calcul du bouclier fiscal était aberrant il y en juillet 2007: Les problèmes de calcul du bouclier fiscal